Volumes_d_entra_nements

Comment savoir qu'on est fin prêt pour une compétition trail ? Je me suis efforcé à répondre à cette question selon mes expériences. Voilà ce que ça donne (ci dessus). La difficulté c'est de concilier son état de fraîcheur et des entraînements suffisants pour au moins s'assurer de terminer l'épreuve objectif.

Attention tout de même, ce tableau est destiné aux habitués qui font au moins 3 seances par semaine week-end compris.

Bien entendu, aprés chaque compétition ou bien chaque séance soutenue, son état de fraîcheur en prend un coup. Combien de temps faut-il se reposer ? Comment reprendre l'entraînement ?

La meilleure réponse c'est de se dire : "écoute ton corps". Alors cela reste difficile à apprendre. Cela dépend surtout de l'intensité qu'on a fourni et dans une moindre mesure du volume fourni.

Il me semble qu'il faut distinguer deux type de récupération : 1/ gérer la sortie d'une compétition courte (moins de 3h) 

                                                                                                  2/ gérer la sortie d'une compétition longue.

Dans les deux cas, au bout de 3 jours maximum de repos complet, on peut recommencer par des petites séances appropriées (dans l'hypothèse d'aucune blessures aussi lègère soit elles).

1/ Une compétition courte implique une intensité plus élevé, la reprise sera donc plus axée sur des séances courtes de 40 à 75 minutes en endurance fondamentale. Ce capital endurance sera recherché et préconisé  en volume progressif pendant au moins 2 semaines.

2/ Une compétition longue implique une baisse de son capital vitesse, des séances courtes 30 à 60 minutes en fractionnés permettent de se remettre dans le bain. Cependant, la partie echauffement ne sera pas négligée (plus de 25 minutes) de façon à déceler le moindre pépin. Le capital vitesse ne peut se reprendre qu'aprés une période d'au moins 3 semaines. A la sortie de ces 3 semaines, une nouvelle compétition n'est en principe pas envisageable sous peine d'accumuler de la fatigue. Un nouveau programme d'entraînement avec progression en volume selon l'objectif est largement préférable pour préserver son état de fraîcheur.