"Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois".

C'est ce que peut nous répondre les élites de la course à pied en général. Les élites restent des exemples car, par amour de la performance, nous visons à s'en rapprocher. Cependant, nous avons tous des handicaps : manque de temps, morphologie inadaptée, entraînements mal orientés, manque d'encadrements et d'encouragements dans notre loisir.

Alors, nous devons accepter la différence et répondre par réplique :

"nous ne jouons pas dans la même cour de récréation"

Mais, ne soyons pas aussi résignés, essayons de freiner un peu cette déchéance inéluctable, exprimée déjà par les catégories telles que Junior, Senior, Vétéran... Ayons toujours en tête que nous pouvons toujours nous améliorer dans notre humble niveau. Le dicton créole ci-dessous reflète bien cet état d'esprit.

"Pas capab' lé mort sans essayer"

Que se soit demain ou après demain, l'amélioration viendra. Il y aura un temps pour tout : soigner sa récupération, ses blessures, ses séances :

"Rien ne sert de courir, il faut partir à point"

Je n'ai toujours pas le temps de clarifier ce blog, donner de mon temps pour une meilleure présentation, une meilleure structuration. J'avance toujours par tatonnement sans aucun soutients financiers. Mais son évolution va avec confiance vers une certaine précision. Qui c'est, un jour peut-être, cette façon de voir la course à pied tout terrain aura sa place comme livre de chevet pour tout coureur qui se respecte.